Guinée équatoriale/Chine: Installation récente de la Chambre de commerce de Chine (Interview)

Guinée équatoriale/Chine: Installation récente de la Chambre de commerce de Chine (Interview)

Admin Admin
09/01/2018
0

09.01.2018-Malabo/ Interview au président de la Chambre de commerce de Chine en Guinée équatoriale

 Après l’installation récente de la Chambre de commerce de Chine en République de Guinée équatoriale, le président de cette Chambre, Zhao Lianzhi, a répondu plusieurs questions concernant le fonctionnement de cette institution lors d’une interview dont nous publions ci-dessous le texte intégral.

 Je souhaite avant tout féliciter Zhao Lianzhi, président de la Chambre de commerce de Chine en Guinée équatoriale pour l’établissement de cette dernière dans notre pays.

 -Pourriez-vous résumer la structure organisatrice et les entreprises constitutives et d’autres informations essentielles de la Chambre?

 - « Sous la direction de l’ambassade de Chine en Guinée équatoriale, la Chambre de commerce de Chine a officiellement été établie à Malabo, le 20 octobre 2017. Elle est constituée par 30 entreprises chinoises consacrées à la construction d’infrastructures, à la communication, l’électricité, l’agriculture et l’énergie, etc. Cette même Chambre assumera les fonctions administratives et opérationnelles de la succursale de l’Association de recrutement international de Chine. China Road and Bridge Corporation, recommandée comme le premier président de la Chambre, a été membre du comité de direction aux côtés de huit autres entreprises.

 Le comité de direction de la Chambre est composé d’un secrétariat, sous laquelle on a établi le Bureau général, le Département de responsabilité corporative et quatre autres départements fonctionnels ».

 - Quel est le but initial de l’établissement de la Chambre de commerce de Chine ? Quel rôle jouera-t-elle dans le développement économique de la Guinée équatoriale ?

 - « L’objectif de l’établissement de la Chambre est de renforcer la communication et la coopération interne entre les entreprises membres pour apprendre mutuellement des expériences de succès et pour améliorer la capacité générale de service, afin de contribuer plus à la construction économique et sociale de la Guinée équatoriale.

 Après son établissement, la Chambre de commerce encouragera les entreprises chinoises à construire volontairement, aux côtés de la Guinée équatoriale, la communauté de destination et d’intérêts, par le biais de la construction de plus de projets conformément à la demande économique du pays. Entretemps, elle assumera activement les responsabilités sociales : promouvoir l’emploi national et former plus de personnel technique spécialisé ».

  - Que signifie l’établissement de la Chambre de commerce pour les entreprises chinoises ? Comment jouera-t-elle le rôle de l’organisation et de la coordination ?

 - « La Chambre de commerce de Chine a établi une plateforme de communication et d’échange pour les entreprises chinoises, afin d’apprendre mutuellement les expériences de succès et de construire plus de projets de haute qualité pour la communauté locale. De plus, la Chambre est consacrée à la protection des droits et des intérêts légaux des entreprises membres, tout en aidant à en finir avec les préoccupations et à résoudre les problèmes.

 De même, elle renforcera la coopération entre les entreprises et la communauté d’entreprises du pays, tout en aidant le gouvernement dans la gestion standardisée des entreprises et du marché ».

 - Par rapport au plan Horizon 2020 de la Guinée équatoriale, dans quel domaine seront réalisés les travaux de la Chambre de commerce de Chine ?

 - « Le plan Horizon 2020 de la Guinée équatoriale comprend deux phases. La première phase est consacrée à la construction d’infrastructures. Les dernières années, les entreprises chinoises ont témoigné activement la construction nationale et des grands travaux comme des aéroports, des ports, des routes et d’autres installations, ce qui a permis d’améliorer l’entourage du pays.

 La deuxième phase porte sur la diversification du développement économique. D’une part, la Chambre de commerce de Chine développera ses propres avantages et explorera activement le marché national ; elle donnera également du conseil et aidera les entreprises des deux pays à réaliser une recherche profonde dans le but de réaliser des contributions plus importantes dans le cadre du plan Horizon 2020 de la Guinée équatoriale ».

 - Le XIXe congrès national du Parti communiste de Chine a récemment été organisé avec succès. D’après vous, que signifie aurait-il pour les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays ?

 - « Dans le rapport présenté lors du XIXe congrès national, il a été déclaré que la Chine développe activement les relations de l’association globale et élargira l’intersection d’intérêts avec les autres pays par le biais de l’aide mutuelle afin de promouvoir la construction de la communauté du destin humain.

 De même, les deux parties ont des avantages complémentaires dans l’économie et le commerce, donc elles ont un grand potentiel pour développer la coopération. D’une part, les besoins du renforcement de la coopération de la capacité de production entre les deux pays sont remplis. D’autre part, la Guinée équatoriale profite de beaucoup de pétrole, de gaz et d’autres ressources maritimes, ce qui favorisera et permettra de concrétiser le renforcement de la coopération dans les domaines émergents comme l’exploitation énergétique, la culture et le traitement agricole et l’exportation des produits aquatiques ».

 Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale.

 

 

Comores: Air Mauritius a été reçu à Beit Salam
Burundi: Conseil national pour l’unité et la réconciliation.

Commentaires

Vivre un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.